PLACECO publie suite à notre conférence de presse de ce matin.

Tous l’assurent, il ne s’agit pas d’un baroud d’honneur. « Le projet Origami continue et continuera à vivre, tout simplement parce qu’il s’agit de conserver un outil industriel de plus de cent ans d’existence, de conserver des savoir-faire et d’innover avec la capacité à créer des matériaux biosourcés, en traitant jusqu’à 100.000 tonnes de vieux papiers par an »

Cliquez pour prendre connaissance de cet article complethttps://www.placeco.fr/article/article/papeterie-de-begles-les-ex-salaries-ne-lachent-pas-leur-projet-de-reprise-1300

Partager cet article :

Share on facebook
Share on email
Share on twitter
Share on linkedin