avenir papeterie de bègles

Présentation du projet ORIGAMI

Objectifs de l'association : Construire le projet ORIGAMI

Mise en œuvre d’une solution de ré-industrialisation de la Papèterie de Bègles par :

    • La pérennisation des savoir-faire et de l’emploi ;
    • L’adaptation de la production aux attentes environnementales actuelles et futures ;
    • La construction de partenariats régionaux ;
    • L’association du personnel au développement d’un projet citoyen.

Enjeux du projet ORIGAMI

1. Cent emplois industriels qualifiés, basés sur la diversité sociale.

2. Développer une filière de valorisation régionale.

3. Apporter notre contribution à l’économie circulaire, en amont (vieux papiers et cartons) et en aval (produits finis, produits résiduels).

4. Répondre aux nouveaux besoins issus du respect de l’environnement.

5. Développer un domaine d’expertise au bénéfice de la Région.

La genèse du projet

  • Le retrait du seul candidat à une reprise immédiate de l’activité et du site (projet NGP) a créé une situation d’inquiétude parmi les salariés sur les perspectives d’emplois.

  • Le projet retenu par le groupe ETEX envisagerait une réindustrialisation du site après plus de deux ans d’inactivité, ce qui se traduirait par la perte des savoir-faire existants.

  • Un groupe de salariés, accompagné par des compétences externes (juridiques, managériales, financières, conseil économique), se mobilise pour montrer qu’une autre voie est possible :
    • Création d’une association Loi 1901 ayant pour but de porter le projet ;
    • Intégration des études du projet NGP ;
    • Présentation aux Collectivités territoriales ;
    • Constitution de groupes de travail thématiques.

Notre vision de la situation actuelle

  • Le fort intérêt des salariés au redémarrage rapide de l’usine, malgré la mise en œuvre du plan social entré en vigueur au 1er avril : Être associés au projet est devenu un facteur de réussite supplémentaire.

  • Le groupe ETEX souhaite céder le site au plus tôt et au mieux de ses intérêts. La période de négociation exclusive avec Global Hygiene court jusqu’à fin juillet, mais rien ne garantit cette cession et que le  projet de ce repreneur ira au bout.
    • Dans cette hypothèse, le risque existe de la pérennisation d’une friche industrielle dans l’Agglomération.

  • Le projet de Global Hygiène s’appuie sur une production de 30 000 tonnes ; le site ne sera donc plus en capacité de recycler 100 000 tonnes de vieux papiers & cartons qui devront trouver des débouchés ailleurs.

  • D’où l’importance de présenter une offre alternative crédible et soutenue par les pouvoirs publics.

Les conditions de réussite de notre projet

  • Crédibiliser le projet ORIGAMI auprès de multiples acteurs : attirer des compétences clés, sélectionner les marchés cibles et l’offre produits, créer les capacités d’innovation et de réalisation, rentabiliser l’exploitation, convaincre les financeurs pour réaliser les investissements et soutenir l’exploitation, …

  • Réussir l’amorçage et l’accompagnement technique pour assurer la formalisation et la structuration du projet, puis sa montée en puissance.
  • Bénéficier du soutien politique, organisationnel et financier des pouvoirs publics et des collectivités, en convainquant sur les objectifs sociétaux du projet Origami.

  • Construire des partenariats industriels et commerciaux.

  • Mettre en œuvre rapidement le redémarrage (6 mois environ) pour conserver les compétences actuelles et le déploiement des ressources humaines complémentaires.

Les valeurs du projet

  • Ce projet s’inscrit dans les valeurs de :

      • L’ESS (Economie Sociale et Solidaire) par la mobilisation de salariés convaincus de la pertinence de cette relance industrielle, en milieu urbain, source de mixité sociale.

      • L’Economie Circulaire du papier-carton avec une boucle de recyclage de 100 000t/an de PCR (papier carton recyclé) issus de la collecte locale.

      • La Transition Ecologique en développant des produits Eco-sourcés, alternative aux matières premières plastiques et à l’enfouissement.

      • Mise en place de Partenariats avec une logique de filières régionales.

Le projet ORIGAMI répond

1. Aux objectifs de la feuille de route Néo Terra mise en œuvre par la Région Nouvelle Aquitaine :

  • Projets d’économie circulaire, en s’appuyant sur les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire. Impact très fort du projet ORIGAMI sur la circularité des papiers/cartons locaux.

     

  • Faire de la Région Nouvelle Aquitaine un territoire de création d’entreprises sociales et solidaires.

     

  • Viser la sobriété énergétique par le développement de produits bio-sourcés.
  • Préserver la bio-diversité par le recyclage de Papiers & Cartons Recyclés.

     

  • Réduire de 50% la consommation d’eau dans l’industrie via l’amélioration des procédés et des comportements.

     

  • Impliquer les citoyens.

2. Aux objectifs de la Métropole :

  • Soutenir l’économie de proximité.

  • Accompagner les entreprises et les filières d’excellence, ORIGAMI s’inscrivant dans le principe de croissance verte.

  • L’économie Sociale et Solidaire.

Le projet à grands traits

  • Création de l’Association (AAPB), comme structure d’amorçage, pré-configuration d’une future SCOP ou SCIC.

  • Redémarrage de l’outil actuel avec adaptation aux nouvelles productions : jusqu’à 100 000t/an de pâte pour l’export en phase transitoire.

  • Plan de réduction des consommations d’eau et d’énergies, partenariats locaux ?

  • Plan de réduction et valorisation des rejets dans le respect des normes environnementales.

  • Plan de développement de produits à plus fortes valeurs ajoutées via un processus d’innovation permanente interne et externe.

  • Nouvelle approche commerciale selon les axes du Business Model.

Les étapes

1. Phase d’amorçage et de validation des partenariats : Avril – juillet 2021.

2. Négociation avec le groupe ETEX + période de transfert : Août – décembre 2021.

3. Redémarrage des installations : Janvier – février 2022.

4. Mise en place de la nouvelle organisation : Janvier – Juin 2022.

5. Déploiement progressif des produits cibles (isolation, agriculture, etc.) : à partir de 2023 selon les investissements nécessaires.

Nos besoins

  • Maintien  des compétences et recherche de nouvelles.

  • Une plateforme des attentes économiques, sociales et environnementales de la part des collectivités et autres parties prenantes.

  • Accès aux informations contractuelles et financières de la papèterie (attitude d’Etex).

  • Aide à l’accompagnement du projet (financement, appui conseil, cellule de veille, etc.).

  • Mise en relation d’acteurs de la filière, de centres d’innovation, autour de notre écosystème.

Liens avec les compétences métropolitaines

  • Emplois & compétences dans les filières recyclage et papier-carton.

  • Retombées économiques indirectes.
  • Inclusion du site dans un ensemble industriel, logistique et artisanal (PLU).

  • Schéma logistique local.

Les partenaires

D’autres partenaires sont actuellement consultés pour apparaître prochainement sur ce site.

Mairie de Bègles (appui notamment financier)

Bordeaux Métropole (appui notamment financier)

GreenVoice  https://agir.greenvoice.fr/petitions/recyclons-au-lieu-de-bruler-nos-papiers-et-cartons-en-nouvelle-aquitaine

Thierrry PEREZ

Maître Anne DIF / Maître Pierre BURUCOA

 CGT